Les volumes se dessinent !

Malgré la saison hivernale, le chantier des gites ne connait pas de trêve ! Les corps de métiers se succèdent et oeuvrent ensemble pour que les constructions soient achevées !

La semaine de Noël fut riche en surprises avec la pose de la première charpente. L’ouvrage est magnifique : comme d’antan, la charpente est traditionnelle (clous bois, assemblage sur mesure…).

La passion du métier de Traditions Charpentes est manifeste et visible dès à présent sur le site.

On devine à présent les volumes des gites qui pourront accueillir les visiteurs de passage pour découvrir notre région dans des conditions d’immersion exceptionnelles.

 

 

Oh la belle vue !

Dans un contexte où les intempéries ne laissent que peu de répit, les corps de métiers oeuvrent avec attention au bon déroulement du chantier. Le chantier de gros oeuvre touche à sa fin.

Nous avons vu arriver les charpentes en bois faites avec passion par les équipes de traditions charpentes. La pose s’en suit entre deux bourrasques.

Les escaliers sont arrivés et sont en cours de pose.

Bref, ça avance à vue d’oeil sur le chantier. En coulisses, on s’active aussi afin de préparer les séjours des futurs arrivants.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est la rentrée !

Après la « trêve » estivale pour ne pas perturber la quiétude des lieux et ses visiteurs estivants, le chantier de construction des gites de Larros est relancé depuis lundi.

Cette première quinzaine de reprise est dédiée à la préparation du gros oeuvre. Les gaines et fourreaux sont en cours de pose et d’enfouissement.

En parallèle, les aménagements des gites sont à l’étude en prenant en compte la priorité aux artisans locaux, à la recherche de fonctionnalité et de confort dans une perspective durable et responsable.

Gros oeuvre – Avancement des travaux

Cela fait un moment que nous ne vous avons pas donné de nouvelles du chantier, et pourtant… ça n’a pas chaumé !


Mise en place du ferraillage de la poutre de couronnement

La paroi berlinoise a été terminée et tous les pieux ont été battus. Il ne reste plus qu’à présent à couler le béton pour la poutre de couronnement cette semaine. La digue est sur le point d’être terminée, achevant ainsi la partie des travaux touchant au bassin de l’ASCOL, maline ostréicole.

L’écluse a également été terminée. Celle-ci consomme désormais moins d’énergie : le flux de vidage et de remplissage se fait désormais en partie grâce à la force gravitationnelle. Pour les petits coefficients, les pompes prennent le relai. Continuer la lecture de « Gros oeuvre – Avancement des travaux »

Quelques nouvelles du chantier

Ces dernières semaines, le bassin de l’ASCOL a été vidangé afin de permettre la pose du remblais.
La compétence des équipes et entreprises intervenues a été hors pair !! L’écluse a été ouverte avec quelques marées d’avance et l’eau a ainsi pu revenir plus tôt que prévu !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le nouveau quai a donc repris forme.

La pose des pieux s’en suit.

NB- En arrivant du port de Larros et pour ne pas manquer le sentier du littoral pour vos ballades, longez le chantier en serrant vers le bassin d’Arcachon. Vous trouverez la passerelle pour poursuivre votre ballade. 

Cette semaine sur le chantier des Gites de Larros

La semaine passée, la réactivité des entreprises intervenues pour la pose des pieux aura permis de tenir le calendrier.
Celle-ci s’est achevée en bottes waders « presque trop courtes » au pied de l’écluse.

La barge flottante a pu être déplacée en début de semaine.


La buse pour la réfection de l’écluse a été livrée.

 

L’approvisionnement en remblais a été réalisé.


Prochaine étape : la levée de la pelle de l’écluse pour la mise hors d’eau du Bassin de l’ASCOL pour l’étalement du remblais. La mise hors d’eau est nécessaire pour prévenir la turbidité de l’eau qui aurait pu être présente lors de sa mise en place.

Pose des pieux & des parois berlinoises

La pose des pieux permettra de supporter l’ouvrage de construction dans cette zone sensible; dont le terrain ne peut supporter les contraintes liées à la masse.

Cette technique est ancestrale : d’antan en bois comme en témoigne les cabanes bordant certains ports de Gujan et les traditionnelles « Cabanes Tchanquées »; aujourd’hui les H en acier.

La paroi berlinoise voit le jour venant ainsi étanchéifier la digue.

Nous avons rencontré quelques difficultés techniques dans cette phase. Merci aux entreprises pour leur réactivité.

La prochaine étape : le nettoyage du terrain et l’étalement du remblai.